Des responsables saoudiens ont arrêté un groupe de personnes, dont le prince Alwaleed bin Talal, dans le cadre de ce qu'ils appellent un raid anti-corruption. Dans le cadre de ce processus, l'Arabie saoudite a gelé les comptes bancaires des personnes arrêtées, mais pas (encore?) Les comptes des sociétés qu'elles possèdent ou dirigent.

Lors de ces arrestations, des personnes se demandent à quel point la police saoudienne pourrait saisir sa fortune personnelle. Le prince Alwaleed bin Talal a une fortune nette de 20 milliards de dollars et n’est que l’une des personnes arrêtées. Les arrestations de ces hommes, actionnaires de sociétés telles que Apple et Citigroup, pourraient complètement perturber non seulement l’économie de l’Arabie saoudite, mais aussi l’économie mondiale.

YASSER AL-ZAYYAT / AFP / Getty Images

Des sources proches de cette affaire ont révélé que la banque centrale saoudienne avait ordonné aux institutions financières de geler les comptes de dizaines de personnes non arrêtées. Le patrimoine personnel des personnes arrêtées pourrait atteindre 25 milliards de dollars et risquerait de faire l'objet d'une saisie définitive. Des ressources supplémentaires pourraient être ajoutées à cette somme. Des centaines de noms ont été envoyés aux banques avec pour instructions de geler les comptes associés à ces noms. Apparemment, les arrestations de princes, de fonctionnaires et d'hommes d'affaires au cours du week-end n'étaient que la première phase de la campagne anti-corruption du royaume.

On craint qu'un coup de force dans le royaume ne soit en cours. Les personnes arrêtées comprennent onze princes, quatre ministres actuels, des dizaines d'anciens ministres et des hommes d'affaires prospères et bien connus.

Certains pensent que la campagne anti-corruption est une tentative à peine voilée du roi Salman de faire en sorte que son fils, le prince Mohammed bin Salman, lui succède comme roi. Après tout, il n'y a pas si longtemps, le roi Salman a retiré le titre de prince héritier à son neveu et l'a confié à son fils Mohammed bin Salman. L’importance de ceci n’est pas perdue pour quiconque comprend la Maison des Saoud. La famille royale contrôle littéralement des milliards de dollars de pétrole et d’argent. Depuis 1948, la famille royale a transformé le pays et l’a fait passer des siècles sombres à la pointe de la civilisation et de la technologie modernes. La Maison des Saoud est si puissante qu’elle peut envoyer les économies mondiales dans le chaos en appuyant sur un bouton.

La commission anti-corruption est dirigée par le prince Mohammed bin Salman. Le roi Salman a également destitué le prince Miteb bin Abdullah de son poste de chef de la puissante Garde nationale. Le prince Miteb était l’un des derniers princes à avoir survécu à un certain nombre de remaniements ministériels mettant en place les alliés du prince héritier.

À l’échelle mondiale, les dirigeants remuent, se demandant ce que le roi Salman et sa brigade anti-corruption préparent. Mais chez nous, en Arabie saoudite, de nombreux habitants estiment que ces mesures pourraient mettre fin au siège que la faiblesse des prix du pétrole a entraîné pour leur économie. Bien entendu, ce qu’ils ne comprendraient peut-être pas, c’est que le prince héritier envisage de sortir l’économie saoudienne du pétrole.

Après les arrestations, le cours des actions de Prince Alwaleed's Kingdom Holding a chuté de 21%. Le prince Alwaleed est accusé de corruption, d'extorsion de pouvoir et de blanchiment d'argent. Prince Miteb est accusé de détournement de fonds et d’attribution de projets à ses propres entreprises. Le prince Turki bin Abdullah est accusé de corruption pour avoir utilisé son influence pour faire en sorte que ses entreprises obtiennent des emplois dans le cadre d'un projet de chemin de fer.

Reste à savoir s'il s'agit d'une prise de pouvoir ou d'une véritable lutte contre la corruption. Une véritable position contre la corruption donnerait une certaine crédibilité aux projets du prince Mohammed pour une ère post-pétrole en Arabie saoudite.

Au total, au moins 25 milliards de dollars de richesse personnelle doivent être définitivement saisis des princes, des responsables et des ministres qui ont été arrêtés.

Conseils Des Étoiles:
Commentaires: