Bilan des milliardaires: Il fait chaud ici

Bilan des milliardaires: Il fait chaud ici
Bilan des milliardaires: Il fait chaud ici
Anonim

L'été se réchauffe à travers le monde et nos milliardaires préférés font leur temps. Alors que le drame fait rage à Washington DC, un milliardaire russe a décidé de garer son yacht devant la Statue de la Liberté. Un autre milliardaire a demandé à Twitter comment il devait dépenser son argent. Vous pouvez imaginer à quel point cela s'est passé. Un milliardaire a vendu une œuvre d'art coûteuse et coûteuse pour financer la justice sociale. Et encore un autre milliardaire sautant dans le covoiturage en investissant dans un rival à Uber. Ceci est la dernière édition du Billionaire Roundup.

Un milliardaire russe jette l'ancre devant la statue de la liberté

Les touristes à New York sont dans le pétrin parce que leurs photos de la Statue de la Liberté sont bloquées par le méga yacht d'un milliardaire russe. Le Grand Bleu appartient à Eugene Schvidler, un oligarque russe qui a fait ses preuves dans le secteur de l’énergie à la suite de la chute de l’Union soviétique. Le yacht était un cadeau de son ami proche et ami du milliardaire oligarque russe Roman Abramovich. Les deux sont des partenaires de la société d’investissement et de gestion d’actifs Millhouse.

Le Grand Bleu est 370 pieds de long, ce qui en fait l'un des plus grands yachts privés au monde. Il est ancré près de Lady Liberty depuis début juin et obscurcit la vue sur les bateaux d'excursion qui naviguent dans le port de New York pour visiter le célèbre monument. Le yacht est techniquement ancré légalement; Cependant, la plupart des bateaux ne restent pas dans la région plus d'un jour ou deux, et ils ne sont pas si énormes qu'ils transportent à bord un voilier de 73 pieds et un bateau à moteur de 68 pieds.

Les garde-côtes américains peuvent ordonner le départ du bateau, mais cela n’est en général effectué que si le bateau crée un obstacle et ne gâche pas la vue ou ne bousille pas les photographies des touristes.

METTRE À JOUR:A partir du 19 juin, Le Grand Bleu a quitté son amarre devant la Statue de la Liberté.

Jeff Bezos utilise Twitter pour faire appel à Crowdsource pour ses dons de bienfaisance

Le fondateur de la milliardaire Amazon et nouveau propriétaire de Whole Foods, Jeff Bezos, s'est adressé à Twitter l'autre jour pour demander à ses partisans comment il devrait donner une partie de son énorme fortune. Bezos a une valeur nette de 80 milliards de dollars. Dans une série de tweets, Bezos a déclaré:

"Ce tweet est une demande d'idées. Je pense à une stratégie de philanthropie qui soit à l'opposé de la façon dont je passe la plupart de mon temps à travailler à long terme. Je souhaite qu'une grande partie de mon activité philanthropique aide les gens ici et maintenant." - à court terme - à l'intersection du besoin urgent et de l'impact durable. Si vous avez des idées, répondez simplement à ce tweet avec l'idée (et si vous pensez que cette approche est fausse, aimeriez aussi l'entendre.)."

Puce Somodevilla / Getty Images
Puce Somodevilla / Getty Images

Plus de 15 000 personnes ont répondu à la requête de Bezos. Les recommandations allaient des aides aux jeunes sans-abri aux programmes d’alimentation pour les enfants dans le besoin, aux programmes pour les jeunes LGBTQ, en passant par les demandes d’argent personnelles.

Christopher Lauer, un politicien allemand, a notamment lancé cet appel: "Je pourrais avoir besoin d'argent et je le considérerais comme très philanthropique. Et je suppose que tout le monde le ferait aussi".

Lauer a ajouté une autre pensée que je soutiens franchement:

"Ou vous démarrez une grande expérience de revenu de base, où vous payez 1 000 personnes au hasard 1 000 $ par mois."

Ce tweet signale probablement un changement de cap pour Bezos, qui n'a pas encore fait de la charité une partie aussi importante de son travail que Bill Gates, Warren Buffett et Mark Zuckerberg. Au lieu de cela, Bezos a consacré son argent à sa société d’exploration spatiale Blue Origin et a gardé le silence sur d’autres dons.

Un milliardaire vend un lichtenstein pour financer la justice sociale

Agnes Gund est une collectionneuse d'œuvres d'art milliardaire réputée et elle a décidé d'utiliser ce pouvoir pour financer et rechercher la justice sociale. Gund a récemment vendu un tableau de Roy Lichtenstein pour 165 millions de dollars et prévoit d’utiliser 100 millions de dollars de ce produit pour créer le fonds Art for Justice, une organisation de justice pénale ayant pour mission de réduire l’incarcération de masse.

Le prix de vente du "Masterpiece" de Lichtenstein est l’un des prix les plus élevés jamais payés pour une peinture et un record pour l’artiste emblématique du pop art. Lichtenstein était auparavant «Nurse», une peinture vendue à la fin de 2015 pour 95,4 millions de dollars.

L'objectif de Art for Justice Fund de Gund est d'octroyer des subventions à des organisations déjà immergées dans la réforme de la justice pénale et d'aider à offrir des possibilités d'éducation et d'emploi à ceux qui sortent de prison. Le fonds aura également pour objectif de soutenir les programmes artistiques qui traitent des injustices de l’incarcération de masse aux États-Unis.

Gund a six petits-enfants afro-américains et a clairement exprimé son inquiétude quant à leur avenir, "particulièrement à la lumière du meurtre d'adolescents noirs comme Trayvon Martin en Floride", a-t-elle confié Le New York Times.

Le Fonds Art for Justice compte de nombreux partisans de premier plan, notamment Laurie M. Tisch, présidente du Whitney Museum, Kenneth Chenault, président d’American Express, Edith Cooper, membre de la direction de Goldman Sachs, et son époux Robert Taylor, ainsi que Steve Tisch, copropriétaire des New York Giants. Le groupe s'est fixé pour objectif d'amasser 100 millions de dollars supplémentaires au cours des cinq prochaines années.

Un prince saoudien investit dans Uber Rival

Le milliardaire saoudien Alwaleed bin Talal s'est associé à Daimler AG, le plus grand constructeur de voitures de luxe du monde, en tant qu'investisseur dans une levée de fonds de 500 millions de dollars de la société de covoiturage Careem, basée à Dubaï. La société d'investissement Alwaleed, Kingdom Holding Co.recevra un siège au conseil d'administration de Careem Network dans le cadre de la transaction. Careem est actuellement évalué à 1 milliard de dollars.

L’industrie de la technologie en démarrage au Moyen-Orient est en plein essor. L'investissement dans ces startups est fluide grâce à la pléthore de milliardaires dans la région.

Sujet populaire

Conseil d'Expert