Dans les nouvelles qui feront probablement mourir les mordus de voiture un peu à l’intérieur, un homme a attaqué une Ferrari 612 Scaglietti garée dans un garage avec une hache pour apparemment aucune raison. C'est ce qui s'est passé à Edimbourg, en Écosse, où le propriétaire de la voiture, Rajinder Singh, a laissé la voiture de 321 000 dollars dans un garage pour réparation. Alors que la voiture était dans le garage, Singh a reçu un appel téléphonique inquiétant: Un homme mystérieux anonyme a été capturé par une caméra de vidéosurveillance, brisant la voiture avec une hache et coupant les pneus avec un couteau avant de s'éloigner.

la Ferrari 612 Scaglietti détruite

Personne ne sait pourquoi l'homme a perpétré cet acte de vandalisme - mais la police affirme ne plus avoir de piste alors que Singh affirme que personne qui le connaissait n'aurait pu savoir où se trouvait sa voiture. Les éléments de preuve semblent donc indiquer qu'il s'agissait d'un crime passionnel anonyme, au cours duquel l'auteur avait brisé la voiture (et causé environ 62 000 $ de dommages-intérêts) simplement par hasard.

Cette tendance est quelque peu à la hausse ces dernières années, alors que la discorde concernant les disparités économiques croissantes dans la société moderne ne cesse de croître. Une personne malchanceuse avec une belle voiture arrive à la garer dans un lieu accessible au public, et une personne mécontente, qui a le courage de la briser, la sort de la voiture.

En ce qui concerne cette voiture spécifique, c'est un doozy. Le Scaglietti à moteur V12 était autrefois la supercar du constructeur Ferrari avant d'être remplacé dans cette position par la FF en 2011. Il affiche une vitesse de pointe de 196 miles à l'heure et peut accélérer de 0 à 60 miles par heure en seulement moins de 4,5 secondes.

On ne sait pas si la voiture sera en mesure de récupérer de l'attaque, bien que le propriétaire ait exprimé la crainte de devoir simplement la radier de la perte plutôt que d'obtenir les réparations nécessaires.

Conseils Des Étoiles:
Commentaires: